Categories
français map war

L’espace frontalier entre Montferrat, Piémont et Lombardie aux cours des guerres de 1625 à 1659

De 1625 à 1659, au cours d’une succession de conflits qui englobent la guerre de Trente Ans, l’espace frontalier entre Montferrat, Piémont et Lombardie devient l’un des principaux terrains d’affrontement entre la France et l’Espagne (qui occupe la Lombardie), sur fond de rivalité locale entre les maisons de Savoie et de Gonzague pour le contrôle du Montferrat.

La région – à cheval sur trois espaces souverains distincts[1] – se situe au croisement du Pô (l’axe dominant pour les communications est-ouest à travers le nord de l’Italie) et de la grande route sud-nord qui conduit de Gênes aux Pays-Bas (via la Valteline). Contrairement à nombre de régions historiques italiennes, cet espace « entre trois terres » ne possède pas de nom particulier : outre la rencontre des trois frontières, c’est essentiellement la guerre qui lui donne son unité.


[1] Ce territoire s’étendait à travers le nord du Montferrat (la partie nord de l’actuelle province d’Alessandria), la frange orientale du Piémont (une partie de l’actuelle province de Vercelli), et la frange ouest de l’État de Milan (une partie des actuelles provinces de Novare et Pavie).

.


Carte 1. L’espace frontalier entre Montferrat, Piémont et Lombardie
Incursions et sièges de 1625 à 1659 dans l'espace frontalier entre Montferrat, Piémont et Lombardie
Carte 2. Incursions et sièges de 1625 à 1659 dans l’espace frontalier entre Montferrat, Piémont et Lombardie
Sources: Chroniques et historiens du 17e: Bremio, Vassallo, Ghilini, Siri, Socini, Mesnadière, Souvigny ; historiens locaux du 18e et 19e: Avalle, Brusoni, Chenna, De Conti, Monoglio, Loschi, Vidari ; historiographie récente: Cerino-Badone, Borla, Gallo, Ricaldone, Ticineto.
Plan du siège de Casale Monferrato de 1630
Obsidio Casalis, Matthäus Merian in Theatrum Europaeum, 1633
Obsidio Casalis, détail: le Pô, le pont, la ville de Casale
Obsidio Casalis, détail: le camp espagnol
Obsidio Casalis, détail: combats entre assiégés et assiégeants
Plan du siège de Casale Monferrato, Giancomoni, Milan, circa 1640
Peinture du siège de Casale Monferrato
Carte d’Alessandria, Thomas Fritschen, Leipzig, 1702
Carte de Valenza, Thomas Fritschen, Leipzig, 1702
Carte du Monferrat de Pierre Duval, Paris, 1653
Carte du Monferrat de Henricus Hondius, Amsterdam, 1639
Cite this article as: Stefano Condorelli, "L’espace frontalier entre Montferrat, Piémont et Lombardie aux cours des guerres de 1625 à 1659," in Notes on research, 02/12/2019, https://condorelli.hypotheses.org/251.

By Stefano Condorelli

My current research focuses on a global history of the 1720 financial bubble. I am currently an associate researcher at the Center for Global Studies at the University of Bern and associate member at the Collaborative Research Centre “Threatened Order - Societies under Stress” at the University of Tübingen.