Categories
epidemic français

La peste de 1628 à Lyon : les « aisez » face aux pauvres, entre crainte, aumône et mépris

A partir du 16e siècle, à travers l’Europe, les grandes épidémies obligent les municipalités à mettre en place des politiques d’assistance[1]. La peste de Lyon de 1628 représente un exemple d’intervention en ce sens.

 

Une violente épidémie de peste se déclare à Lyon en août 1628. La plupart des bourgeois, des marchands des officiers, des magistrats, mais aussi des chirurgiens et des médecins quittent la ville afin de se prémunir contre la contagion. L’économie lyonnaise, fondée en grande partie sur le commerce et les manufactures, est à peu près paralysée ; des milliers d’ouvriers se retrouvent sans emploi.

Categories
climate change epidemic français

Dans quelle mesure les grandes pestes du passé éclairent-elles la pandémie de Covid-19, mais aussi notre difficulté à changer nos comportements face au défi climatique ?

Dans quelle mesure les grandes pestes du passé peuvent-elles éclairer la pandémie de Covid-19 ? Soulignons d’emblée des différences fondamentales. Le Covid engendre une surmortalité effrayante, mais nous sommes loin des hécatombes du passé. En 1656, à Naples, la peste tue plus de 200 mille personnes, soit plus de la moitié de la population ; à Londres, en 1665, elle emporte 75 mille personnes, soit un quart des habitants ; à Marseille, en 1720, elle fait 90 mille morts, le tiers de la population. Les textes de l’époque évoquent les monceaux de cadavres, les scènes d’hystérie (malades préférant s’ensevelir eux-mêmes plutôt que d’être dévorés par les animaux, etc.), mais aussi la disette, les pillages, les violences qui souvent accompagnaient les épidémies. La « peste » était d’autant plus terrifiante qu’elle était perçue comme une punition divine. Pour ne citer qu’un exemple, nombre de contemporains de la peste de Marseille pensaient que celle-ci était le signe que la spéculation boursière effrénée de 1719-20 avait provoqué la colère du Ciel.

Categories
epidemic français

Le gouvernement Giolitti parvient à maintenir le secret sur l’épidémie de choléra de 1911 à Naples

Le port de Naples au début du XXe siècle

Partie du Bengale, la cinquième pandémie de choléra (1881-96) avait provoqué des centaines de milliers de morts à travers l’Europe (pour ne rien dire des centaines des millions de morts à travers les autres continents). En revanche, en raison des améliorations en matière d’assainissement et d’approvisionnement en eau potable, l’Europe occidentale est à peu près épargnée par la sixième pandémie de choléra des années 1900-10. Unique exception parmi les métropoles européennes, Naples qui, avec ses 750 mille habitants, est encore à cette date la ville la plus peuplée d’Italie.

Categories
français map war

L’espace frontalier entre Montferrat, Piémont et Lombardie aux cours des guerres de 1625 à 1659

De 1625 à 1659, au cours d’une succession de conflits qui englobent la guerre de Trente Ans, l’espace frontalier entre Montferrat, Piémont et Lombardie devient l’un des principaux terrains d’affrontement entre la France et l’Espagne (qui occupe la Lombardie), sur fond de rivalité locale entre les maisons de Savoie et de Gonzague pour le contrôle du Montferrat.

Categories
français war

Une tentative pour préserver les activités agricoles des violences de la guerre dans la région frontalière entre Montferrat, Piémont et Lombardie : le traité de 1652

La région frontalière entre Montferrat, Piémont et Lombardie constitue, de 1628 à 1631 (guerre de succession de Mantoue), puis de nouveau à partir de 1635 (guerre franco-espagnole), l’un des principaux terrains d’affrontement entre France et Habsbourg. Ce conflit entre grandes puissances se répercute lourdement et cruellement sur les populations locales.

Categories
français history of food

Une machine pour cuire les aliments grâce aux rayons du soleil (1716)

En mai 1716, un certain abbé de Gusman, ancien bibliothécaire du roi du Portugal, expose à Paris une machine qui, par la seule chaleur des rayons du soleil, permettrait de cuire le pain, rôtir la viande et faire bouillir les « pots ».

Categories
disasters français iconographic sources

Représentations du tremblement de terre de Sicile de janvier 1693

Les représentations du tremblement de terre de 1693 n’ont pas été surabondantes[1]. Seules cinq images avaient été recensées jusqu’ici.

Categories
français prodigies

Un orage à Palerme en juin 1689

On est frappé, en lisant les sources de l’époque moderne, de constater à quel point la menace de la colère divine pèse sur les esprits. Parfois, un orage un peu fort peut à lui seule susciter la frayeur d’une ville entière. Sans doute en raison de la très forte charge symbolique de la pluie (le déluge), et aussi certainement de ses manifestations potentiellement effrayantes : éclairs et tonnerres. Voici un exemple tiré du journal de l’abbé palermitain Antonio Mongitore en date du 17 juin 1689[1] :