Categories
epidemic français

La peste de 1628 à Lyon : les « aisez » face aux pauvres, entre crainte, aumône et mépris

A partir du 16e siècle, à travers l’Europe, les grandes épidémies obligent les municipalités à mettre en place des politiques d’assistance[1]. La peste de Lyon de 1628 représente un exemple d’intervention en ce sens.

 

Une violente épidémie de peste se déclare à Lyon en août 1628. La plupart des bourgeois, des marchands des officiers, des magistrats, mais aussi des chirurgiens et des médecins quittent la ville afin de se prémunir contre la contagion. L’économie lyonnaise, fondée en grande partie sur le commerce et les manufactures, est à peu près paralysée ; des milliers d’ouvriers se retrouvent sans emploi.